Bonnes adresses

Le fastueux brunch à volonté du Meurice

“Quand on aime on ne compte pas”, voilà ce que je dis toujours ! (bon il y a des limites hein bien sûr aha). C’est donc cette raison (mais aussi mon immense gourmandise) qui m’a poussé à reserver pour le brunch du Meurice.
Ce qu’il faut savoir avant toute chose c’est qu’il faut réserver (longtemps) à l’avance ! La première date disponible quand j’ai réservé était 1 mois et demi après, donc c’est une date qui se prévoit, même si c’est pas toujours facile.
12h, nos ventres trépignent d’impatience, mais en entrant dans le restaurant -ou plutôt dans le palace- c’est nos yeux qui en prennent plein la face ! La salle est spacieuse, très haute, les détails sont incroyables, on se croirait à Versailles, et grâce au service aux petits soins … voilà, c’est ça, je me sentais telle une princesse dans son château !
Nous avions précisé lors de notre réservation que nous souhaitions bruncher dans la salle du restaurant Le Dali parce que nous savions que la salle était bien plus belle (à mon goût) et bien plus lumineuse.
L’autre salle, à côté, est assez sombre, la lumière est très tamisée et il n’y a pas de fenêtres (c’est dans cette salle d’ailleurs que se déroule le tea-time), pas terrible pour faire des photos.
Passons aux choses sérieuses ! Le buffet !
Première partie : le buffet de viennoiseries & pains
Tout d’abord, la partie viennoiseries & pains. Les pains proposés sont ceux du grand Dominique Saibron (il y a quelques sortes, dont un délicieux aux fruits secs !).
Le petit Kouglof est vraiment excellent, -même si ce n’est pas le meilleur que j’ai pu manger-, la brioche feuilletée, déjà préoccupée, m’a ensorcelé visuellement, je l’ai accompagnée des délicieuses confitures déjà présentes à notre table. Le pain au chocolat aussi est divin !
Bon, vous l’aurez compris, niveau viennoiseries c’est pas mal du tout ! Le seul bémol est qu’il est proposé des pains aux raisins sur le menu du brunch (que vous pouvez consulter sur le site), mais il n’y en avait pas du tout durant notre brunch… (j’avoue avoir été déçue car j’en raffole).
J’ai été surprise de découvrir le flan de Cédric Grolet parmi les viennoiseries, mais bon, je n’ai pas rechigné et j’en ai pris une belle part, sans aucun regret parce que je crois que c’est le meilleur flan de toute ma vie !! (avec celui de Ladurée)
Deuxième partie : les fromages, fruits et yaourts
Le deuxième buffet est composé de fromages en tout genres, de yaourts de la maison Bordier, quelques fruits (non coupés, non épluchés, et avec encore -oui c’est assez dommage- l’étiquette dessus). Je n’ai rien gouté de cette partie, préférant passer à la suite (et au pire, revenir plus tard sur ce buffet).
Troisième partie : les plats salés 
Ensuite, dans notre salle se situait le gros du buffet : la partie salée.
On nous a laissé le choix entre deux plats : le sauté gourmand de homard en croustillant de blé et son jus corsé, ou un plat de viande (du veau me semble t’il). J’ai donc opté pour le homard car j’adore ça. Le plat était bon, mais j’avoue que je m’attendais à mieux, je n’ai pas ressenti d’émotions particulières, la cuisson du homard n’était pas parfaite (j’en ai souvent mangé dans de très bons restaurants et j’ai trouvé celui-ci un peu caoutchouteux, dommage pour un restaurant aussi étoilé que le Dali). 

Le bémol sur la partie buffet salé ? Il n’y avait rien de chaud, mis à part les oeufs brouillés et une assiette d’un petit plat cuisiné minute de fregola sarda aux palourdes, tout était du frais, beaucoup de salades, des choses que finalement nous pouvons manger chez nous (les produits sont vraiment très bons en eux-mêmes mais ça reste une proposition simple de plats je trouve).

Quatrième partie : les pâtisseries de Cédric Grolet
Et enfin, la partie que tout le monde attend dans ce brunch : les pâtisseries de Cédric Grolet. C’est la première fois que je goûtais à ses créations (oui oui j’ai été tardive mais bon je trouve que son tea time est quand même très cher par rapport à ceux d’autres palaces).
Je confirme c’est vraiment très bon ! Il faut savoir que les patisseries changent chaque dimanche, elles varient.
Ce dimanche nous avions eu :
– le Saint Honoré
– le cookie tout chocolat
– la tarte extra vanillée
– des mini tartelettes de ses fruits : le citron, la mandarine et la pomme
Je me suis servie plusieurs fois (oui oui, même après avoir mangé beaucoup au buffet, mais bon, je dis toujours qu’on a un deuxième estomac pour le sucré aha!).
Le saint Honoré et la tarte vanille sont à SE ROULER PAR TERRE, mais VRAIMENT ! Le gout, les textures, les saveurs, les odeurs, incroyables !
Le cookie tout chocolat, encore tiède a aussi fait bien chavirer mon coeur de gourmande. Quant aux tartelettes, elles étaient bonnes, mais elles ne m’ont pas transcendées, disons que je m’attendais à mieux !
La grosse déception du dessert : j’avais pris juste une petite part de Saint honoré car il n’y avait plus de place dans mon assiette, en me disant que j’allais revenir juste après, mais lorsque je suis revenue en chercher, il n’y en avait plus et ils n’allaient pas en remettre (alors qu’il n’était pas très tard et que des personnes au brunch en étaient encore au plat!) : ils font donc très peu de réassort au niveau des pâtisseries et je trouve ça dommage de devoir se dépêcher de prendre ce qu’on a envie alors que nous sommes à un brunch à volonté.
Nous avons eu l’opportunité de pouvoir goûter la nouvelle tarte au café que Cédric Grolet venait de sortir au moment où nous sommes venus. Très puissante en goût, j’ai vraiment beaucoup aimé, pour les amateurs de pâtisseries au café, elle vous ravira les papilles !
Ca coûte combien ?
Parlons prix maintenant, parce que c’est bien beau tout ça, mais le budget, ça compte !
Le brunch du Meurice est à 95 euros SANS l’eau. Oui attention, c’est important de le préciser : vous avez droit aux jus de fruits, aux cafés, aux thés, mais pas à l’eau (pourquoi ?). Et autant dire que manger pendant 3 heures sans boire une goûte d’eau c’est un peu mission impossible. Sauf que la bouteille d’eau est à 10 euros au Meurice, donc autant vous dire que le prix du brunch peut vite monter. On en a pris une, donc 100 euros le brunch.
EN GROS : Bon, comme vous avez pu le comprendre en lisant plus en détail cet article, il s’agit d’un très bon brunch, mais il y a quelques points qui nous ont chagriné. Il rentre donc dans la catégorie “Très bon mais…”.
Le cadre est incroyable et dans tous les cas on y passe un excellent moment. Et je trouve que ça vaut plus le coup de dépenser 95 euros pour le brunch à volonté que 60 euros pour le tea time en formule (mais ça ne regarde que moi ;)), car dans tous les cas vous pourrez déguster les pâtisseries du fabuleux Cédric Grolet. 

Infos Utiles

Le Meurice

228 Rue de Rivoli, 75001 Paris

Téléphone : 01 44 58 10 10

Site internet du Meurice

Rendez-vous sur Hellocoton !