Bonnes adresses

Restaurant UMA, du Pérou au Japon

Restaurant UMA, du Pérou au Japon - The Food Spy
Entrée du restaurant UMA, du Pérou au Japon - The Food Spy

A quelques pas du Meurice, en plein quartier animé, le chef Lucas Felzine, ancien élève d’Alain Ducasse et de William Ledeuil nous dévoile sa réinterprétation de la cuisine Nikkei. Entre orient et occident (cuisine franco-nippo-péruvienne), les assiettes du restaurant UMA nous font voyager d’un bout à l’autre du globe en un repas. Maïs, piments, épices, tout est parfaitement dosé pour nous transporter à chaque bouchée. Le nom UMA vient de « Umami », cette saveur si abstraite qu’on a tant de mal à définir et que le chef tente de nous faire sentir à travers ses plats.

Le restaurant s’étale sur deux étages, le rez-de-chaussée est plus lumineux et donne sur la rue, on peut même s’attabler au comptoir du bar, tandis que l’étage nous offre une lumière tamisée et plus romantique avec vue sur les cuisines. La décoration s’associe parfaitement avec ce que l’on trouve dans l’assiette !
Nous sommes venus un midi, nous avons donc pris le menu midi (sans blague!) qui se composait de deux entrées, d’un plat et d’un dessert parmi une petite sélection.
En entrée, j’ai opté pour les fameux gyozas de cochon au raté avec sa poudre de cacahuètes sur le dessus (je suis dingue de cacahuètes !). La deuxième entrée n’était pas au choix, nous avons pu déguster un bouillon comme une sorte de gaspacho émulsionné, aux épinards, bien crémeux. Les entrées furent pour moi un sans faute : délicieux, les épices bien dosées, des goûts très recherchés !
Plat cuisinée - The Food Spy
Dessert appétissant - The food Spy

Passons au plat, il y avait deux possibilités : la canette ou le maquereau. J’ai opté pour le maquereau qui était accompagné de légumes verts à la crème épicée (attention épicé ne signifie pas piquant! Ici c’était très doux). C’était sympa mais j’ai trouvé le plat un peu banal, cuisinant chez moi assez régulièrement du poisson avec des légumes au curry, je n’ai pas été surprise ni transportée.

Plat Chaud poisson - The Food Spy

Quand au dessert, il n’y avait également que deux choix : quelques sorbets ou bien le café gourmand. Un peu déçue devant cette carte de desserts. Moi qui suis très gourmande je m’attendais à mieux, j’ai opté pour le café gourmand (sans café vu que je n’aime pas ça). J’ai donc reçu une assiette composée de 3 mignardises dont nous n’avons eu ni les noms ni la composition. Elles étaient vraiment très bonnes mais j’ai ressenti un grand goût de trop peu, ça ne suffisait pas pour un dessert.

Plat gastronomique - The Food Spy
En conclusion, j’ai bien aimé ce restaurant, surtout pour les entrées en fait (les gyozas sont vraiment à tomber!) . Il change de l’ordinaire et propose des plats qui diffèrent des classiques (sauf pour les plats que nous avons eu au menu midi je ne reconnais). Mais je suis persuadée (et c’est ce que je vous conseille) qu’en venant le soir vous serez bien plus conquis et transportés car la formule midi ne laisse pas assez de choix pour permettre un voyage culinaire digne de ce nom.
Vous m’en direz des nouvelles !

Infos Utiles

Restaurant UMA

7 rue du 29 Juillet, Paris 1er

Téléphone : 01 40 15 08 15

Fermeture le dimanche

http://uma-restaurant.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !